• Mon premier blog, mon premier post ... est-ce une bonne chose d'en avoir créer un ? ... A vrai dire j'en sais rien, j'ai encore agis sur un coup de tête ... C'est malin ... a croire que je le fais exprès ...
    Enfin bref je suis pas là pour faire des commentaires sur le pourquoi du comment de la chose ... Si ? Vous croyez ? Suis je bête cest à ça que sert un blog bien sûr ! Quoiqu'il en soit je n'attend pas a ce qu'il plaise, à ce qu'il soit le "number one" (maaarrriiiooooo numberrrrr one ! ... hum pardon une petite déviance). J'attend juste à, qui sait, recevoir un peu d'aide ou même des explications sur des faits que je constate et dont je n'arrive pas a comprendre le fondement ... Tout cela est assez abstrait pour l'instant, je sais, mais au fil du temps et du "remplissage" de ce blog j'espère que vous comprendrez mieux ce que j'attend de vous chers lecteurs et lectrices.

    Si j'en demande un peu trop ou que j'abuse n'hésitez pas à me le faire comprendre.
    Aujourd'hui donc je créé mon blog !! Wouahou !! C'est la fête ! Enfin j'aimerais bien que ça le soit si cette envie ne m'étais pas venue sur un coup de gueule qu'il fallait que je fasse entendre.
    C'est très simple. Peut-on m'expliquer l'existence parasitaire d'un ego surdimensionné chez certaines personnes ???? Je n'arrive pas a comprendre. Comment ces personnes font-elles pour ne pas se rendre compte qu'elle pollue l'espace ??? Ne se rendent-elles pas compte qu'il y a des gens qui vivent autour d'eux, des êtres pensants et intelligents, qui agissent de manière à la fois réfléchie et spontanée ?? Comprennent-ils seulement qu'il existe des êtres dotés d'avis différents, de caractères différents, de goûts différents, de peaux différentes, de vêtements différents et que leur nombril n'est pas le centre du monde ???? Qelqu'un aurait-il assez de recul pour m'expliquer comment ils font pour vivre dans une communauté, qui plus est dans cette société ???
    Que l'ont cesse de me dire que la société est pourrie et tout le ragnagna socialo-politique prêchant la bonne parole. Tiens ça me rappelle une histoire, si vous permettez je vais vous la raconter (je vais faire cours , enfin du moins essayer) et nous reviendrons plus bas au fil du problème (si vous n'avez pas envie de lire allez directement a l'alinéa suivant ^^) En parlant de préchi-précha socialo-politique, il m'est revenue une histoire qui date d'il y a 1 an. Nous étions en amphi, avec des amis, en cours de civilisation japonaise. Notre cours durant 2h, notre prof n'a pas vu l'intérêt de faire une pause entre les 2, et à vrai dire nous non plus. Soudain une furie est apparue en haut de l'amphi, arrêtant net le cours de la prof et commença a sortir tt un laïus sur "woué ! v'nez manifester avec nous ! Tous les gens qui sont d'accord vous sortez et ragnagna ...". Bref un bôôôÔÔÔÔÔôôô discours vide et sans intérêt. Le souci c'est que personne ne bougeait ni se levait (nous étions + de 200) aussi la folle commenca a s'impatienter et a hausser le ton. Notre prof, distinguée et parfaite japonaise, voulut lui expliquer que le cours n'était pas fini et qu'elle pourrait revenir une fois la seconde heure écoulée. Pensez vous !! Voilà la folle qui s'énerve après nous, nous traitons de plusieurs noms d'oiseaux. Outre que je n'appréciais pas me faire insulter, j'appréciais encore moins le fait que tout aussi discrètement notre respectable petite professeur rangeait soigneusement ses affaires ... elle devait se sentir profondement vexée, son autorité sapée !! Mon sang ne fit qu'un tour. Ne comprenant pas l'immobilisme des autres étudiants, je fus la seule, et je le regrette, à me lever et à tenir tête à l'autre dégénérée. Je crois bien que je n'ai jamais eut aussi peur de ma vie !!! Qd tt un amphi braque ses yeux sur vous, on a qu'une seule envie (du moins se fut mon cas) se faire tt petit et se taire lol ^^. Finalement d'autres étudiants se manifestèrent (enfin !!) et lui rabatirent son caquet. Quel joie de la voir repartir en claquant les portes, maugréant contre tt le monde ^^. Certains, une fois le cours fini, se précipitèrent ds la manif (chacun ses opinions ... encore heureux ^^) mais ce que je n'apprécie pas c'est ce genre de comportement! Pour qui s'est-elle pris cette fille pour nous juger ainsi, et nous imposer son avis comme étant le meilleur ??? Je comprend bien que l'on puisse être passionné mais de là à insulter les gens sans savoir ce qu'ils pensent ça me dépasse ...
    Bref pour en revenir à ce que je disais, outre le petit souvenir que j'ai évoqué juste au-dessus, il y a en ce moment des "cas" qui m'affecte plus directement puisqu'il concerne mes proches ...
    Commençons par une personne avec qui je suis obligée (une obligation dont je me passerais avec plaisir ...) de travailler. Cet homme travaille très bien, il n'y a rien a dire là dessus mais sous prétexte que la directrice est une femme, que c'est lui qui dirige les cuisines et tt un tas de responsabilités qu'il s'est inventé, il se permet d'insulter la manager, de proférer des menaces de mort a l'encontre d'autres employés, de considérer le travail de tt le monde en nous insultant de connards et d'incapables ... et j'en passe. Le nombrilisme est-il aussi son lot ? Je dirais que oui, pas vous ? Je ne supporte pas qu'on ne respecte pas les gens qui sont au dessus de nous ds la hiérarchie, du moins qd les critiques ne sont pas justifiées. Je trouve cela un manque de modestie, de lucidité et d'autocritique totale !! C'est parfaitement inadmissible, je ne saurais dire a quel point je suis moi même vexée. C'est stupide, a mon age je devrais plutot être sur des barricades à crier "Viva la revolucion !" lol. Ben c'est le cas mais ça ne m'empêche pas d'ètre très sérieuse quand il le faut ^^ (surtt ds le milieu du travail ds lequel je suis novice).
    Ensuite il y a mon propre frère que je ne qualifierais pas de raciste mais dont l'intolérance parfois me dépasse. Disons plutot qu'il est misanthrope, qu'il se la joue associable. C'est assez étrange il ya qq années, c'était moi qui était parfaitement associable ^^. Outre ses remarques et ses blagues douteuses (dont je suis la 1ère à en rire), il se pavane de ses considérations sur le monde et surtt les filles. Bien sûr je n'échappe pas à la règle. Bon je n'ai pas la prétention de vouloir refaire le monde, encore moins de changer les hommes mais qd un machiste est doublé d'un égocentrique et qu'il est mon frère, ya un problème ... Dire ça de son propre frère c'est plutot sympa non ? (c'est ironique) Je pense accepter suffisemment de choses de sa part (surtout ses avis sur moi) mais il y a certaines choses qui ont beaucoup de mal à passer. Il ne cesse de dénigrer ce qu'il a, de vouloir une autre famille que la nôtre, nous sommes tous bourrés de défauts, lui est parfait, et c'est grace à lui que nous pouvons nous rendre compte de nos propres faiblesses ... il ne se remet jamais en question, ça peut ne pas être un mal, mais y a des limites. Dernièrement j'ai eut droit a des reflexions selon lesquelles je parlais, parfois, au masculin (ben vi ça arrive a tt le monde), après cela il me fait remarquer qu'une de ses copines parlent elle aussi très souvent au masculin, sauf que elle, après reflexion, est guine. Je n'ai rien contre ça seulement je ne suis pas de ce bord, et le ton avec lequel il a fait la comparaison m'a profondement vexée, soit ça l'arrangeait que je le soit, "parce que ça serait cool que je sois guine, ça ferait une famille cool", soit c'était de la pure intolérance. J'opterais plus pour la 1ère solution, et ds ces cas là je trouve cette considération profondement égoïste. Comme si pour son bon plaisir je devais changer de bord ... et si j'ai pas envie ?? Si j'ai envie d'être bi ? Bref je supporte pas qu'on décide a ma place de ce que je suis, ni que l'on porte un faux jugement sur moi, qui plus est pour servir des intérêts personnels. Je ne suis pas là pour l'arranger, je ne suis pas là pour le mettre en valeur, mais pourtant c'est ce qu'il fait. Quel luxe ce serait d'avoir une guine ds la famille !! N'ai-je donc pas le droit de vivre pour ce que j'ai envie d'être ?? Lui et son égocentrisme doivent-ils donc diriger ma vie ????!! Bien sûr si je lui en fait part il dira que c'est moi qui l'ai déduit tte seule, et se contentera d'un petit sourire narquois, l'air satisfait, oui parce qu'en plus il est autosuffisant...
    Enfin ... on ne choisis pas sa famille, mais j'aurais aimé qu'il change un peu sa tournure d'esprit et qu'il se rende compte de son comportement abjecte (si seulement ce n'était qu'avec moi ...)
    Enfin et en dernier un cas qui m'affecte plus directement, puisqu'il s'agit de qq'un que je considère comme ma meilleure amie et pour qui j'ai une immense admiration et bcp d'affection.
    Que fait-elle là alors ? Laissez moi vous expliquer. Elle n'a pas un caractère facile c'est certain mais c'est une fille exceptionnelle, le coeur sur la main, intelligente, un brin chieuse, géniale, spontanée MAIS (ya tjs un "mais", même ds les plus belles histoires lol) avec un égo très important, entendez là qu'elle veut être ds toutes les conversations, qu'elle veut être partout où je suis, où tous ses "amis" sont. J'ai eut le malheur (je dirais plutot le bonheur) de rencontrer grace à elle 2 autres amies que j'aime tout autant, et bien non !! JE suis SON amie, pas la leur, comme s'il devait y avoir une notion de partage où il ne doit pas y en avoir. Elle n'accepte pas que je les voit SANS elle. Quand on fait des conneries ensemble et qu'elle n'est pas là, elle fera tout pour que l'on recommence toute ensemble ces mêmes conneries, dans les mêmes conditions ... MAIS C'EST IMPOSSIBLE ! On ne peut pas recréer un instant "T" passé, le suivant, quoiqu'on fasse, sera forcemment diffrérent, alors à quoi bon ? Elle sera la seule a "s'amuser" nous on aura qu'une impression de déjà vu et d'édulcoré ... A quoi bon ? Outre le fait qu'elle veuille être au centre de tout (une fois qu'on la connait on s'y habitue ^^), il ya peu un évènement très dur c'est produit dans sa famille. Déjà fragile, son égo a décuplé de taille, il est littéralement devenu surdimensionné !! Maintenant si on ne la satisfait pas elle se vexe profondement. Il se trouve que plus d'une fois je l'ai "contrariée" en lui disant que je n'appréciais pas son comportement  (je ne sais pas comment elle fait, mais elle se permet de venir sur mes comptes persos etc et pas seulement les miens). Maintenant elle m'ignore, et m'a fait comprendre que je ne faisais plus partie de ses "amies", d'ailleurs les 2 autres filles dont je parlais qq lignes au-dessus sont également sur la "sellette" ... Ainsi sous prétexte d'être contrarié, doit-on éjecter ses amis ??? Si elle nous balance aussi facilement nous considérait-elle vraiment comme ses amies ?? Je me perds assez ds tout ce foutoir ... a vrai dire maintenant j'en ai plus rien a faire, je continue a prendre de ses nouvelles (nous sommes assez éloignées l'une de l'autre) mais elle n'en prend plus ...
    Je suis fatiguée de toutes ces pseudo-batailles, de ces considérations à la noix, de chercher à justifier mes choix (en plus ça rime ...).

    La vie est faite de contrariétés et gnagnagni et gnagnagna, moi ce que j'aimerais c'est non pas être entouré de gens conciliants, parfaits etc, mais juste un epu plus d'autocritique en ce bas monde. Est-ce donc si difficile ? Faire quelques retour sur soi n'a jamais tué qui que ce soit ... est-ce donc impensable de faire preuve d'un peu de lucidité ? Je ne demande pas à ce que l'on se démonte, juste un peu plus de tolérance en ce bas monde ...


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires